Pourquoi ce site ?

Vocal

Impliqués dans la proposition d’apprentissage des valeurs de la République aux primo-arrivants, nous avons largement reconnu la nécessité de cet épisode d’échange culturel pour une adaptation réussie au pays d’accueil. Acteurs insignifiants et éphémères du dispositif, nous acclamons les efforts des autorités pour son amélioration continue. Pour autant, nous en avons perçu certaines limites, particulièrement dues au cadre institutionnel et que nous essayons de franchir ici.

De l’usage de la langue française.

Requête nécessaire, elle suppose l’assimilation de cette langue à un niveau qui n’est pas toujours atteint lors de la convocation à la formation. Certes, il s’agit des 20% de Pareto mais ils importent d’autant, parlant d’inclusion ! !

Au delà de l’impossible expression, la non communication s’aggrave parfois de la non détention des concepts de base permettant de suivre le discours du formateur malgré les efforts du traducteur !

Notre solution entend donc proposer ledit discours à la demande, en langue naturelle ! L’information porte sur le contenu. Cette « pré-formation » amène les briques de fondation. Il reviendra ensuite à la session de formation civique, d’en réifier solidité, rectitude, conformité.

Ainsi diffusées, ces valeurs matureront ! Connues plus tôt de tous, réfléchies, elles seront plus faciles à assimiler, adopter formellement, mettre en œuvre ! ! !

De l’impossible parti pris de l’institution publique !

Neutralité de l’Etat oblige, certaines discussions polémiques ne peuvent s’envisager dans le cours. Pourtant elles seraient parfois salutaires en crevant des abcès, appelant un chat un chat pour rétablir entre soi, un vivre ensemble où le respect ne le cède jamais à l’expression de la vérité humaniste.

Ici, nous nous autoriserons ces débats qui ne devront pourtant jamais manquer de courtoisie malgré la fermeté attendue des arguments présentés/proposés. Il s’agit de se faire avancer, mutuellement ! Donc de prendre parti.

De la joie ordinaire d’un quotidien partagé

Enfin nous pensons que l’écosystème de l’immigration, les processus transitoires de l’intégration méritent une présentation plus vivante, non pas toujours militante mais juste plus apaisée, pour la diversité des témoignages, des leçons à apprendre des multiples marches et aventures quotidiennes depuis l’arrivée jusqu’au ressenti d’intégration et ce, pour tous les acteurs de cette chaine humaine extraordinaire.

La République, la France sont sources de joies ordinaires, extraordinaires à partager entre migrants et autochtones. Nous souhaitons pouvoir partager et transmettre ici et parfois cette joie, de façon ordinaire et extraordinaire.